Fédération de Paris

Fédération de Paris
Accueil
 
 
 
 

ÉLUS PCF – Front de Gauche PARIS Rencontre citoyenne dans le 20e

Mercredi soir, le 10 février, à l’école élémentaire du 23 rue des Pyrénées, les élus PCF-Front de Gauche du 20e arrondissement ont rendu compte de leur mandat à la population. Etaient présents : Ian Brossat, maire adjoint chargé du logement à la Ville de Paris, Hélène Vicq, en charge de l’urbanisme et de l’architecture dans l’arrondissement, Jacques Baudrier, conseiller de Paris délégué en charge de l’architecture, Karine Duchauchoi, conseillère d’arrondissement déléguée à la petite enfance et Raphaëlle Primet, conseillère de Paris, président du groupe communiste.

 

Les personnes présentent ont tout d’abord fait part de leurs préoccupations sur les thèmes suivants : le logement et ses conditions ; la propreté de l’espace public ; les crèches et la petite enfance ; la vie économique ; la vie culturelle ; la solidarité.

 

Logement.

Ian Brossat et Jacques Baudrier ont rappelé que Paris, dans son ensemble, et particulièrement le 20e arrondissement, s’était doté d’une politique du logement social ambitieuse avec 3 milliards € qui permettait notamment à Paris Habitat de répondre au mieux aux sollicitations urgentes des demandes, même si les besoins sont toujours aussi pressants et qu’il n’y a jamais de répit en la matière.

Concernant l’entretien et le rapport des bailleurs avec les habitants, des progrès sont à faire, que ce soit au niveau du traitement des parties communes ou au niveau de la communication entre les locataires et les bailleurs. Les élus communistes sont donc à l’écoute et agissent dans la mesure de leurs moyens pour amélioration la situation, notamment là où les disfonctionnements sont importants.

 

Propreté de l’espace public

Hélène Vicq et Raphaëlle Primet ont admis, bien qu’elles ne soient pas en charge de cette question à la mairie du 20e que la question est insuffisamment prise en compte actuellement, même si le personnel communal fait bien son travail. La mairie en a pris conscience et compte présenter prochainement un nouveau plan d’organisation pour améliorer la situation. En tout état de cause, il est important que la mairie soit mise au courant de ce problème d’hygiène qui nécessite une vigilance toute particulière.

 

Crèche et petite enfance

Karine Duchossoy a rappelé qu’en la matière le 20e arrondissement bat les records puisqu’on en arrive à un objectif de près de 1000 places de crèches supplémentaires pour la mandature. C’est un aspect essentiel de la politique sociale conjuguant l’emploi et l’intégration de la jeunesse.

 

Vie économique

Les personnes présentes ont fait remarqué que la pauvreté de la vie économique de proximité est particulièrement préoccupante, dans les quartiers des Maréchaux. Il est difficile pour les personnes âgées de trouver un kiosque à journaux et les enseignes de magasins sont souvent factices et ne correspondent pas aux besoins des habitants. Hélène Vicq et Raphaëlle Primet ont répondu qu’ils avaient bien conscience de cette situation récurrente qui existe aux périphéries de tous les arrondissements de Paris et renforce le sentiment d’isolement de la population. Cela nécessite une politique volontariste de la mairie pour aller à contre courant de cette tendance. En la matière, il serait bon que les conseils de quartiers relaient les revendications des habitants pour que les choses bougent plus vite.

 

Vie culturelle

Les questions du centre des Amandiers et du 20e théâtre a été abordée. Sur ce sujet, les élus communistes ont demandé la transparence et la consultation systématique des habitants et des salariés concernés, à tous les niveaux d’avancée du projet en cours. Concernant l’activité musicale, Raphaëlle Primet a rappelé qu’il faut garder un équilibre entre les activités collectives et les formations individuelles pour éviter que le fossé se creuse entre ceux qui ont les moyens et les autres.

 

Solidarité

A ce niveau, dans le 20e arrondissement, trois luttes importantes ont eu lieu, la métallerie Grésillon, la miroiterie et le soutien au conflit de travailleurs d’OMS Synergie (sous-traitant nettoyage de Paris Habitat). « Dans ces trois situations, la solidarité a fonctionné à plein et le résultat est encourageant », a souligné Jacques Baudrier. Dans les trois situations, l’arbitraire a reculé, même s’il faut toujours rester vigilant.

 

Les PCF-Front de Gauche sont et resteront au service des habitants et de leurs luttes, dans le cadre d’un mandat où ils pèseront de toute leur énergie pour faire avancer la justice sociale et la démocratie. Ils comptent bien continuer à rendre compte régulièrement de leur activité à la population du 20e arrondissement.

 

Reportage réalisé par Yvon Huet