Fédération de Paris

Fédération de Paris
Accueil
 
 
 
 

L’Hôtel Dieu en voie de guérison ?

Dans une lettre adressée à la CGT-USAP, Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP, a fait savoir aux syndicalistes que les urgences ainsi que des lits d’hospitalisation allaient rouvrir à l’hôpital de l’Hôtel Dieu. Cette lettre évoque également le retour de la régulation par la brigade des sapeurs-pompiers, sachant que ces derniers avaient reçus pour consigne de ne plus orienter de patient vers l’hôtel Dieu depuis novembre 2013.

Après de longs mois d’incertitudes liées au projet de réorganisation, l’Hôtel Dieu est en voie de guérison. Cette annonce marque un fléchissement en faveur de la santé publique que les élu-e-s communiste-Front de Gauche parisiens tiennent à saluer. Nous resterons cependant attentifs aux développements futurs qui devraient préciser les contours de nouveaux projets. Nous attendons notamment des précisions en matière d’investissement de l’Etat.

Anne Hidalgo vient d’être élue à la présidence du conseil de surveillance de l’AP-HP. Par son choix, la Maire de Paris marque sa volonté de mettre l’AP-HP au cœur de la politique de santé pour les parisiennes et les parisiens.

Il est temps de marquer une étape importante pour l’avenir de l’AP HP au travers du plan stratégique 2015/2019. Le maintien des services, l’amélioration des conditions de travail des agents et de la prise en charge des patients sont autant d’enjeux auquel ce plan stratégique devra répondre.

Les élu-e-s communistes-Front de Gauche de Paris entendent pleinement prendre part au débat public, notamment lors des prochaines assises de la santé, qu’il sera nécessaire d’animer pour que ce projet structurant pour la santé publique répondent aux besoins réels de santé publique. A l’heure où le plan d’économie Valls-Hollande prévoit la réalisation de 10 milliard d’économies sur le secteur de la santé, la population, les élu-e-s locaux et la communauté médicale doivent se mobiliser pour que ce projet structurant pour les années à venir réponde aux besoins réels du territoire.