Fédération de Paris

Fédération de Paris
Accueil
 
 

Logement, alimentation: Hidalgo vante "les propositions innovantes" de son allié PCF

 
 

PARIS, 22 octobre 2013 (AFP) - Anne Hidalgo (PS) a salué "les propositions innovantes" du PCF et en a repris un certain nombre à son compte, sur le logement ou l'alimentation, en s'affichant mardi avec son chef de file parisien Ian Brossat pour la première fois depuis l'officialisation de leur union à Paris.
C'était leur première conférence de presse commune depuis le résultat samedi du vote des communistes parisiens qui se sont prononcés majoritairement pour l'union avec les socialistes dès le premier tour des municipales, plutôt que pour des listes autonomes du Front de gauche.
Attablés côte à côte dans un café du XVIIe devant une forêt de caméras, la candidate PS à la mairie et le chef de file des élus communistes parisiens ont dû répondre à plusieurs questions sur "l'enterrement" du Front de gauche à Paris ou la déception de Jean-Luc Mélenchon.
"Notre boussole c'est l'intérêt des populations", "améliorer leur quotidien", et "la politique du Front de gauche sera appliquée à Paris", ont assuré les responsables PCF, Mme Hidalgo promettant en écho la poursuite de "la transformation de la vie de la cité" après déjà douze ans et demi de gestion commune de la mairie.
Une fois passées politesses et phrases convenues sur "la puissante dynamique de rassemblement" à gauche, il a aussi été question de propositions.
Outre l'objectif de 30% de logements sociaux à Paris en 2030 (on sera déjà passé de 13% en 2001 à 20% en mars 2014, selon Mme Hidalgo), la candidate PS a fait sien également le souci de rendre l'alimentation meilleur marché pour les Parisiens via des "halles alimentaires de proximité". Des producteurs d'Ile-de-France viendraient vendre directement aux consommateurs parisiens, faisant ainsi baisser les coûts.
Au rayon des "propositions innovantes" des communistes, Mme Hidalgo a évoqué un observatoire parisien des violences faites aux femmes, la gratuité des premiers m3 d'eau (sous condition de ressources), ou encore la création d'un Conseil économique, social et environnemental local pour associer les partenaires sociaux aux choix de la Ville. Ces deux dernières propositions étaient mentionnées dans l'accord qui a servi de base au vote des adhérents PCF de jeudi à samedi derniers.
Dans une pique à sa rivale UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, Anne Hidalgo a vanté "la transparence" de cet accord de rassemblement à gauche. "Je leur souhaite bon courage car il n'y a pas la même culture chez eux", a-t-elle dit.