Fédération de Paris

Fédération de Paris
Accueil
 
 

A l'Assemblée Nationale

La lettre des député-e-s du Front de gauche : avril 2013

La lettre des député-e-s du Front de gauche : Mars 2013

Les députés-es du Front de Gauche

François Asensi : 11ème circopnscription de Seine-Saint-Denis

Alain bocquet : 20ème circopnscription du Nord

Marie-George Buffet : 4ème circopnscription de Seine-Saint-Denis

Jean-Jacques Candelier : 16ème circopnscription du Nord

Patrice Carvalho : 6ème circonscription de l'Oise

Gaby Charroux : 13è circonscription des Bouches-du-Rhônes

André Chassaigne : 5ème circonscription du Puy-de-Dôme

Marc Dolez : 17ème circopnscription du Nord

Jacqueline Fraysse :  4ème circonscription des Hauts-de-Seine

Nicolas Sansu : 2ème circonscription du cher

XIIIème législature : le bilan des députés 2007-2012

 
 

Les député-e-s communistes, républicains, citoyens et Parti de gauche, pour reprendre l‘intitulé précis, représentaient 3 % des élus de l’Assemblée nationale, mais ils ont tenu 10 % du temps de parole (pour ce qu’on appelle les longues interventions) ; ils ont présenté 194 propositions de loi ou de résolution, dont 12 (seulement) ont été soumises à la discussion, et rejetées par la droite (sur des en- jeux comme le référendum européen, le pouvoir d’achat, le partage des richesses, la planification écologique, un service public bancaire, les revenus des agriculteurs, la fiscalité, le handicap, etc.).

Chacun de ces élus a déposé en moyenne 4 000 amendements. En matière de contrôle, ils ont interrogé le gouvernement 249 fois ; ont été à l’initiative de 10 débats (transports ferroviaires, emploi industriel, loi SRU, France/Afrique...). Et, comme le dit Roland Muzeau, porte-parole et président du groupe, ils ont « porté une voix unique » sur le traité de Lisbonne, la guerre en Libye, le revenu de solidarité active, l’Europe (traité sur le mécanisme européen de stabilité), les retraites...

Tel est le bilan du groupe GDR, synthétisé dans une brochure « 2007-2012. XIII législature », que l’on peut trouver, ci-joint, sur le site du PCF, ou sur « www.communistes-republicains-partidegauche.assemblée-nationale.fr ». Ce document constitue une mine d’arguments.

Présenté par Roland Muzeau, le texte détaille les propositions alternatives en une dizaine de fiches : emploi, salaire, pouvoir d’achat ; sécurité sociale, retraites ; finances publiques ; environnement, énergie ; industrie, agriculture ; droits, jus- tice, sécurité ; institutions ; union européenne, international, défense ; éducation, culture ; logement.

Prenons ce dernier dossier, par exemple : un argumentaire, tiré de l’intervention de Pierre Gosnat, le 12 novembre 2010, montre comment la majorité délaisse le logement social au profit de l’investissement locatif privé et comment l’ambition du groupe était celle d’un investissement public massif dans le secteur.

Un encadré pointe une dizaine de mesures immédiates et des liens sont proposés vers trois propositions de loi : n° 3273, Programme d’urgence pour le logement et de lutte contre la spéculation ; n° 3868, Encadrement des loyers et renforcement de la solidarité urbaine ; n°1993, Mesures urgentes pour le logement.

Autant de suggestions précieuses dans la bataille des législatives.

Les élu(e)s du groupe Gauche démocrate et républicaine

Groupe de la Gauche démocrate et républicaine (GDR) Les député-e-s de France continentale et d’Outre Mer, signataires de la présente déclaration, constituent un groupe parlementaire technique afin de bénéficier des droits associés à la constitution d’un groupe et de favoriser la recherche des moyens d’efficacité de l’action de chaque député-e du groupe. Les député-e-s Communistes, Verts, Républicains et Ultra Marins entendent faire vivre le libre débat au sein de l’Assemblée nationale, pour assurer la transparence des décisions, pour favoriser le pluralisme et en faire un véritable contre-pouvoir au service des citoyens. Par leurs propositions, leurs interventions et leurs votes, les député-e-s Communistes, Verts, Républicains et Ultra Marins, pèseront en faveur de tout ce qui sera de nature à rassembler la gauche et à résister face aux projets du gouvernement. La liberté de conscience, la liberté de la pensée et de son expression sont l’apanage de la République. Elles sont inséparables de la dignité du citoyen, les défendre est le premier devoir du parlementaire. Pour le respect de ces libertés fondamentales dans le cadre de l’Assemblée nationale, se regroupent les député-e-s agissant sous leur responsabilité personnelle et n’acceptant d’autre directive que celle de leur conscience. La liberté de vote leur est garantie. Les député-e-s Communistes, Verts, Républicains et Ultra Marins se rassemblent autour des valeurs de la République : la liberté, l’égalité, la fraternité. La diversité des sensibilités constitutives aujourd’hui de leur groupe, dans le respect des options individuelles, est une richesse mise au service de ce projet. GROUPE DE LA GAUCHE DÉMOCRATE et RÉPUBLICAINE (25 membres) Mme Marie-Hélène Amiable, M. François Asensi, Mme Huguette Bello, Mme Martine Billard, M. Alain Bocquet, M. Patrick Braouezec, M. Jean-Pierre Brard, Mme Marie-George Buffet, M. Jean-Jacques Candelier, M. André Chassaigne, M. Yves Cochet, M. Jacques Desallangre, Mme Jacqueline Fraysse, M. André Gerin, M. Pierre Gosnat, M. Jean-Paul Lecoq, M. Noël Mamère, M. Alfred Marie-Jeanne, M. Roland Muzeau, M. Daniel Paul, M. François de Rugy, M. Jean-Claude Sandrier et M. Michel Vaxès.